17 & 18.03.2023 Allegria – Spectacle de Danse

2023_03_17_18_Allegria

PROGRAMME

ACTE 1

 

  1. Rituals yet to come

Danse contemporaine 1er prix et Supérieur

Chorégraphie : Emanuela Iacopini

Musique: Ryuici Sakamoto/Alva Noto et Howard Shore/Metric

Une pièce contemporaine qui imagine les rituels futurs en hommage aux êtres et à leur environnement.

  1. Il n’y a de vrai bonheur qu’inattendu

Formation musicale accélérée pour danseur

Enseignant : Pierre-Emmanuel Klaine

Musique : Improvisation au piano par Pierre-Emmanuel Klaine

Chorégraphie improvisé par les élèves de la classe de formation musicale accélérée pour danseurs.

Écouter ou réaliser une improvisation, c’est espérer un bonheur qui ne se produira qu’une seule fois et voir ce qu’il y a de beau dans l’instant, dans l’inconnu, dans l’inattendu.

 

  1. 3. Who Cares? (d’après G. Balanchine)

Danse classique 6ème année et 7ème année filles et 7ème année garçons

Chorégraphie : Michèle Distave et Lionel Droguet

Musiques : George Gershwin

Chorégraphié par George Balanchine en 1970 pour le New York City Ballet,

« Who Cares? » est composé d’une suite de danses sur des chansons de George Gershwin – parmi lesquels le « standard » qui a donné son nom à la pièce.

Le pas de cinq garçons « Biddin’ my time » et les danses des filles « sweet and low down », « somebody loves me », « my one and only » et pour le finale « I got Rhythm » (filles et garçons), s’inspire sensiblement de l’œuvre originale:

la dramaturgie, la musicalité, la prise d’espace, la dynamique des pas. Ces éléments chorégraphiques caractérisent le chorégraphe George Balanchine.

  1. Printemps des Femmes

Danse contemporaine 5ème année

Chorégraphie : Maria Cipriano

Musique : « The Four Seasons recomposed, Spring (After A. Vivaldi): I. »

Artiste : Francisco Fullana

Compositeur : Max Richter

 

  1. Couleur

Danse classique 8ème année, 9ème année Moyen, 1er prix et Supérieur

Chorégraphie : Isabelle Jourdan

Musique : Überbach, arrangement sur le thème de Bach

Bach et la danse

Le Maître absolu de l’écriture contrepunctique baroque, Johann Sébastian Bach. Légendaires ses œuvres pour violon, flute ou violoncelle solo, où l’instrument est Primaballerina Absoluta ; mais songeons aussi à ses inventions, en somme des Pas de Deux en osmose exquise, se chassant, se commentant, rhétorique et dialogue. Dans ses fugues, pyramides de l’enchevêtrement des voix, chacun est soliste et quand même partie intégrante d’un tout, des danseurs dans un groupe, des individus mais aussi des adjudants. Il les mène au paroxysme de la densité de l’écriture.

Les intervalles-voyons y les pas, les accords-voyons y les groupes embrassant en arrière scène, et comment ne pas se sentir séduit par les sauts qui dans ses partitions représentent l’attaque des notes sensibles, ou ces rythmes ardemment pointés, pointés dans le sens le plus ballet possible. Des chorégraphies de notes sans aucun second rôle, la contradiction merveilleuse de la fusion dans le solistique, où chaque motif est une attitude, chaque harmonie une couleur, chaque geste un timbre. Dans l’espace de la scène, ces notes quittent leurs lignes, transformation des sons devenant mouvement, poses, en trois dimensions.

Bach et la Danse-Evidence !

 

ACTE 2

 

  1. From Mother-Land To Father-Sky

Chorégraphie en cinq tableaux

Danse jazz 3ème, 4ème et 5ème année

Chorégraphie : Claudia Losito

 

Voyage chorégraphique au travers du cycle de la vie, en commençant par la naissance de tout être, en passant par les différentes étapes de la vie, en traversant la mort et le recueillement face à la douleur de la perte, et en finissant par l’élévation de l’âme vers les cieux…de Mère-Nature au Père Céleste…

 

Tableaux :

1.« Birth From The Earth  »

Musique : « Eidolon » de Aether

2.« Work The Earth »

Musique : « Fortification#4 » de Victor Y. See Yuen/William Catanzaro

3.« Life Celebration To Death »

Musique : « Earthquake (Drums/Percussions) » de Andries De Haan

4.« Back To The Ashes »

Musique : « Reflections » de Sona Jobarteh

5.« Elevation Of The Soul »

Musique: « I Am Light » de India Arie

 

  1. Bain d’émotions

Danse contemporaine 6ème année

Chorégraphie : Maria Cipriano

Musique : « It Starts Now » de Blondish

 

Dans un monde complexe, imparfait et compétitif, l’être humain est enclin à se lamenter, néanmoins toujours en quête de bonheur.

Vivant maints expériences, baignées d’une multitude d’émotions et de sentiments, celui-ci s’y perd, jusqu’à parfois en oublier la simplicité de la vie.

Le bonheur est-il véritablement si difficile à atteindre ?

N’est-il finalement pas chose plus aisée que d’accepter l’imparfait ?

 

  1. Tarantella (d’après G. Balanchine)

Danse classique pour garçons 1er prix

Chorégraphie : Lionel Droguet

Musique : Louis Moreau Gottschalk

 

Pour célébrer la joie et l’ALLEGRIA les trois garçons de 1er Prix en danse classique interprèteront leur propre version du célèbre pas de deux « Tarantella » de George Balanchine.

Ce pas de deux, ultra dynamique, initialement chorégraphié en 1964 sur la musique du compositeur Louis Moreau Gottschalk, respectera la matrice chorégraphique de l’œuvre originale tout en la faisant évoluer pour ce trio de jeunes hommes.

 

  1. Samhain

Danse jazz 6ème année, 1er prix et Supérieur

Danse contemporaine 7ème année Moyen

Chorégraphie : Laurence Scassellati, Sarah D’Alessandro et Capucine Gromy

Musique : Marcellus Wallace, Ellie Robbins, Amoebacrew, Danheim, Pawl D Beats, Eivor et Celtic Woman.

 

Aux portes de novembre, nos ancêtres nordiques ont eu pour coutume de célébrer Samhain, le nouvel an Celtique.

Le Samhain est une porte entre deux mondes, la porte qui permet la réunion entre les vivants et les esprits disparus.

Il est dit que l’on peut parfois apercevoir la présence des Völvas, divines prêtresse nordiques, dont le rôle et de protéger les vivants des esprits les plus malveillants.

Au premier rayon du matin célébrant le solstice d’hiver, les Völvas scelleront la porte du Samhain et chaque esprits retournera dans son monde, laissant les vivants au leur.